• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    En février, le Louvre a mis en ligne 4 nouveaux podcasts de sa série Les Enquêtes du Louvre. Après le Radeau de la Méduse, le musée propose de passer au crible Le Tricheur à l'as de carreau, la Pyxide d'al-Mughira, le Régent et les Taureaux ailés de Khorsabad. Des enquêtes entre art et crime, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

    Les amateurs de Cluedo et d’enquêtes façon Agatha Christie vont être ravis. Face au succès du premier épisode sur le Radeau de la Méduse (1818-1819) de Théodore Géricault (1791-1824), qui a totalisé plus de 50 000 écoutes en sept mois, le musée du Louvre a mis en ligne ce mois-ci quatre nouveaux podcasts Les Enquêtes du Louvre, réalisés par Martin Quenehen. Cette première saison rassemble des nombreux experts et spécialistes qui analysent les assassinats, vols, enlèvements, empoisonnements, scandales et scènes de cannibalisme représentés dans cinq chefs-d’œuvre du plus grand musée du monde.

    Le côté obscur de l’art

    « Les enquêtes du Louvre, le podcast qui mêle art et crime », introduit la voix de l’actrice Romane Bohringer au début de chaque épisode. C’est peu dire. La première saison du podcast fait parler des artistes (comme Nazanin Pouyandeh ou encore Jean-Michel Othoniel), un collectionneur de cartes à jouer, un ancien cambrioleur, un minéralogiste, un archéologue, une scénariste de bande dessinée, une capitaine de gendarmerie, un tailleur de diamant ainsi que des conservateurs du musée et des historiens pour analyser toute la panoplie de crimes et de criminels représentés dans les chefs-d’œuvre sélectionnés.

    Ainsi, en une vingtaine de minutes, vous pourrez (re)découvrir le côté obscur de la peinture Le Tricheur à l’as de carreau (1635-1638) de Georges de La Tour (1593-1652) qui raconte une escroquerie, la boîte en ivoire de la Pyxide d’al-Mughira (968) plus proche de la boîte de Pandore qu’on ne l’imagine, le diamant dit Le Régent (1704-1706) au parcours romanesque et les Taureaux androcéphales ailés de Khorsabad (713-706 avant J.-C.), porteurs d’une terrible malédictionLes Enquêtes du Louvre sont disponibles sur Soundcloud, Youtube, Apple Podcast et Spotify.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Michel Foucault, philosophe brillant et incisif, a laissé une oeuvre foisonnante, source d’inspiration pour de nombreux penseurs. Homme complexe et contrasté, il fut en même temps un militant radical et professeur au Collège de France. François Caillat réalise un documentaire au plus près de ses livres.

    Disparu en juin 1984, Michel Foucault a laissé une oeuvre traduite dans le monde entier, source d’inspiration pour de nombreux penseurs. Homme complexe et contrasté, il fut en même temps un militant radical et professeur au Collège de France. Engagé politique et philosophe studieux, vivant volontiers aux marges mais soucieux de tenir une place centrale dans l’institution, ce personnage brillant, incisif et iconoclaste a incarné la figure d’un intellectuel en prise avec son temps, tirant de son expérience personnelle la matière de réflexions qui font aujourd’hui autorité.

    Un penseur majeur du XXe siècle
    C’est au milieu de milliers d’ouvrages, dans la salle Richelieu de l’ancienne Bibliothèque nationale de France, que la pensée de Michel Foucault nous est dévoilée. À partir des propos éclairés de philosophes et d’historiens, entrecoupés de précieux documents d’archives, le documentaire présente le cheminement d’une pensée sujette à variations mais inscrite dans une grande cohérence. Au travers de thématiques comme la folie, la sexualité, la prison, le pouvoir, il montre comment la rupture est au centre de la vie et de l’œuvre de ce penseur qui n’a cessé de vouloir "se déprendre" de lui-même. En trente ans, de sa célèbre Histoire de la folie à l’âge classique jusqu’à son Histoire de la sexualité inachevée, en passant par Les mots et les choses et Surveiller et punir, Michel Foucault aura construit un parcours d’une originalité reconnue par tous et probablement inégalée.

    A écouter ICI

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique