•  

    Dans l'excellent Wikipédia on apprend plein de choses sur les cafards.
    Insecte orthoptère de forme aplatie du groupe des blattidés (blatte).
    La blatte appelée aussi cafard  en Europe est apparue sur Terre il y a environ 400 millions d'années. Les blattes sont très résistantes, y compris à des doses de radiations mortelles pour l'homme. Elles peuvent rester un mois sans manger ni boire. Une blatte décapitée peut survivre plusieurs semaines (il est à rappeler que le système nerveux central des insectes est constitué d'une chaîne de ganglions le long du corps, et non centré autour d'un cerveau comme pour les vertébrés), la respiration s'effectuant par des trous disséminés dans son corps, les spiracles et son abdomen pouvant stocker de l'énergie pour cette durée.

     
    Mais restons dans le sujet...
    Le vrai sujet est le coup de cafard qu'elle a attrapé et qui dure depuis déjà plusieurs mois...
    Il parait que "Chaque minute de cafard vous prive de soixante secondes de bonheur. » (Blas de Otero)
    Ah, non, pas ça! Elle  refuse de calculer!
    Le coup de cafard se transforme en crise de cafard. La tristesse devient lancinante et le sentiment de profonde lassitude l'envahi et ne la quitte plus... Elle attend, une attente interminable dure à supporter et qui la détruit peu à peu. Qu'attend-elle ou qui? Quelqu'un? Ce quelqu'un est un fantôme, disparu sans laisser de trace...
    Reste à souhaiter que ce coup de cafard ne sera pas aussi résistant que ces saletés de bestioles! Même décapités ils survivent!
    "Décapitée"...est-ce une vie? Non,  c'est une  agonie.
    D'après Cioran "Le cafard est universel. Même les poux doivent le connaître. Aucun moyen de s'en prémunir"
    Le cafard

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Qui es-tu?

    ...un grain de sable dans le désert

    ...une goute d'eau dans l'océan

    ...un coeur mis à feu et à sang

     qui bat sa tristesse

    plus grande que le désert

    immense comme l'océan                  

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Un rite amoureux qui s'est répandu un peu partout dans le monde.

    Séduits par ce rite ô combien charmant, les parisiens ont fini par l'adopté.  C'est sur la passerelle Léopold Senghor au-dessus de la Seine qu'ils ont choisi d'accrocher "les cœurs cadenassés". Promesse d'amour éternel? Sans doute!

      Cadenas d'Amour  Cadenas d'Amour  Cadenas d'Amour

    A Moscou, le pont Luzhkov était tellement encombré de cadenas au-dessus de la rivière que des arbres métalliques ont été installés à côté. Depuis 2005, les jeunes mariés y enchaînent leurs cœurs cadenassés.


    Cadenas d'Amour

    Les cœurs gravés ou dessinés durent plus longtemps que les amours éternels...Hélas!

    Que reste-t-il aux amants aux cœurs brisés? La poésie ... encore et toujours. Consolez-vous avec ce magnifique  poème d'Apollinaire:

    Sous le pont Mirabeau coule la Seine
                Et nos amours
           Faut-il qu'il m'en souvienne
    La joie venait toujours après la peine 
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure 
    Les mains dans les mains restons face à face
                Tandis que sous
           Le pont de nos bras passe
    Des éternels regards l'onde si lasse 
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure 
    L'amour s'en va comme cette eau courante
                L'amour s'en va
           Comme la vie est lente
    Et comme l'Espérance est violente 
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure 
    Passent les jours et passent les semaines
                Ni temps passé
           Ni les amours reviennent
    Sous le pont Mirabeau coule la Seine 
         Vienne la nuit sonne l'heure
         Les jours s'en vont je demeure 

    La Seine

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Pour que le rêve devient la réalité il suffit d'un pas...
    On hésite à dépasser les limites fixées par certaines règles...on ne veut pas faire du mal aux uns, on cherche à épargner les autres et au final on fait souffrir tout le monde y compris soi-même et la vie se transforme en une douleur infinie.
    Ils sont peu nombreux à le franchir, ce pas...
    Rêve et réalité

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Qui n'a pas rencontré, au moins une fois, dans son existence un "beau parleur"?  Qui est-il? C'est un homme d'une "race" très particulière.
    Eloquent, il s'exprime avec beaucoup d'aisance, toujours sincère,  visant juste. Habile poète, il pratique son art de séducteur comme un violon, ses mots sont  envoutants comme les cordes de ce divin et le plus parfait des instruments.  Il tisse sa toile, telle une araignée, à coups de bons mots dont il connait si bien leurs vraie nature et leurs force: frivoles, vifs mais toujours rattrapables et regrettables...

    Il ne se montre que très rarement, son "nid" se trouve en général dans un endroit calme, où il ne court aucun risque d'être dérangé pour dessiner la carte des routes pour pièger ses proies...

    Vos sentiments avoués ne risquent pas de perturber ce grand poète.
    Seules l'indifférence et la porte close peuvent l'atteindre...
    Beaux parleurs

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique