• A quoi sert le Scanner? ... à étudier le cerveau, entre autre... rechercher les anomalies qui ne sont pas visibles autrement. Rapide et indolore cet examen  permet de mettre en évidence des infections, localiser avec précision des troubles éventuels d'un organe.
    J'ai fait le Scanne  de ma boîte crânienne... et le résultat confirme que je suis "infectée" et profondément "troublée" par la musique!
    Plus je l'écoute, plus je suis convaincue que la vie peut-être longue et pas si dégueulasse!
    La musique ouvre les portes du paradis...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Il y a des mots qui tanguent comme une ivresse
    Des mots que l’on boit bouche à bouche
    Des mots qui étourdissent
    Des mots qui grisent *

    Il y a des mots que l’on murmure
    Des mots comme des baisers qui durent
    Des mots qui tremblent
    Des mots qui ondulent comme une caresse
    Des mots qui chavirent *

    Il y a des mots tendresse
    Des mots qui disent

    Il y a des mots qui éclatent comme des rires
    Des mots qui dansent comme des soleils
    Des mots merveilles
    Des mots qui réchauffent *

    Il y a des mots qui s’éparpillent comme des pollens
    Des mots qui butinent
    Des mots qui badinent
    Des mots voyages
    Des mots qui se mélangent
    Qui s’échangent *

    Il y a des mots qui s’ouvrent comme des mains tendues
    Comme des mains offertes
    Comme des mains nues *

    Il y a des mots qui s’abandonnent
    Sans réserve
    Des mots cadeaux
    Des mots partage
    Des mots ensemble
    Des mots comme une fête
    Qui chantent dans nos têtes

    Il y a des mots comme des perles
    Qui se succèdent et qui déferlent
    Des mots comme des vagues
    Des mots plaisir qui inondent
    Et se rependent
    Des mots qui savourent *

    Il y a des mots délices
    Des mots qui jouissent
    Des mots qui donnent
    Des mots qui accueillent
    Il y a des mots je t’aime

    Et puis

    Il y a des mots qui frissonnent comme des nostalgies
    Des mots d’automne
    Des mots d’hier
    Des mots qui désespèrent
    Des mots que l’on oublie

    Des mots pluie
    Des mots derrière la fenêtre
    Des mots au coin du feu
    Et des mots qui attendent *

    Il y a des mots d’hiver
    Des mots transis comme des souvenirs
    Des mots qui glacent
    Des mots verglas

    Il y a des mots qui crissent
    Des mots qui trahissent
    Et tous ces mots qui blessent

    Il y a des mots qui s’enfuient comme des voleurs
    Des mots qui courent
    Des mots qui se hâtent
    Des mots qui s’affolent
    Des mots qui ont peur

    Il y a des mots qui tremblent
    Il y a des mots qui pleurent
    Des mots qui sombrent
    Aux grandes profondeurs
    Des illusions déçues

    Il y a des mots nus
    Il y a des mots vains
    Et de vaines paroles

    Il y a des mots qui se taisent
    Pire que des silences
    Il y a des mots absence

    Il y a des mots vides comme un cœur sans amour…
    Il y a des mots qui submergent comme des océans
    Des mots néants
    Des mots abysses
    Des mots qui désunissent
    Des mots naufrages
    Les mots détresse
    Des mots sans âge

    Il y a des mots vertiges
    Des mots qui se figent
    Il y a des mots qui meurent
    Des mots qui disparaissent comme des foulards
    Des mots qui ne deviennent jamais colombes

    Des mots sans magie
    Des mots sans espoir
    Des mots ombres
    Des mots sans vie

    Et puis il y a
    Posé comme un point…
    Le mot de la fin…

     

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • La danse par Marc ChagallLa danse par Marc Chagall

    Propos de Marc Chagall



    Premières impressions de Paris : « J'y découvrais la lumière, la couleur, la liberté, le soleil, la joie de vivre. C'est dès mon arrivée que j'ai enfin pu exprimer dans mon oeuvre la joie plutôt lunaire que j'avais parfois connue en Russie, celle de mes souvenirs d'enfance de Vitebsk. Je n'avais jamais voulu peindre comme les autres et je rêvais d'un art qui serait nouveau et différent. À Paris, j'eus enfin la vision de ce que voulais créer, l'intuition d'une nouvelle dimension psychique dans mon art. Non pas que je me cherchais un moyen d'expression, dans un style essentiellement latin comme celui d'un Courbet. Non, ma peinture n'est pas un art de self-expression, ni un art littéraire, mais quelque chose de construit, un univers de formes. »

    Le style de Chagall ne m'a jamais laissé indifférente, j'admire son incroyable palette, sa manière à faire vibrer les couleurs, son sens de la lumière. Ce n'est pas par hasard qu'on lui confia la réalisation du plafond de l'opéra. En s'inspirant de ses rêves pour faire vibrer ses toiles, il a magnifié les couleurs de sa vie. Marc Chagall est le peintre du bonheur...

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • A voir absolument!!!Allez, courrez... c'est extraordinaire!
    Jean Paul Gaultier au Grand Palais jusqu'au 3 août 2015. Des pièces inédites du créateur, créées entre 1970 et 2013.

    Dès ses début l'enfant terrible est attiré par les beautés non classiques. Balayant les critères et les codes définis par la mode et la société, il créé un nouvel idéal, faisant fi de la corpulence, de la couleur de la peau, de l'âge, du genre et de l'orientation sexuelle. Gaultier se distingue par son rapport à la différence qu'il accueille avec bonheur. Par le choix de ses mannequins et de ses muses, il contribue à l'ouverture des critères de beauté, offrant une mode inclusive où tous sont bienvenus. Il est le premier à travailler avec des mannequins androgynes tels que Teri Toye, premier mannequin transgenre des années 1980, la québécoise Eve Salvail, avec son crâne rasé et tatoué, Tanel Bedrossiantz et son fameux déhanché.
    Peu soucieux des conventions, il organnise pour ses défilés des castings sauvages qui viennent compléter la séléction des agences professionnelles. Qu'ils soient masculins ou féminins, tatoués, piercés, âgéés, ronds, petits, ses mannequins ne correspondent pas aux canon de beauté classiques transmis par l'industrie de la mode. Le couturier invite sur le podium des personnalités atypiques ou surprenantes ...
    Créateur, grand couturier, Jean Paul est devenu une icône de la mode.

    des pièces inédites du créateur (haute couture et prêt-à-porter), créées entre 1970 et 2013. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/jean-paul-gaultier#sthash.6J2G5gFo.dpuf
    des pièces inédites du créateur (haute couture et prêt-à-porter), créées entre 1970 et 2013. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/jean-paul-gaultier#sthash.6J2G5gFo.dpuf
    des pièces inédites du créateur (haute couture et prêt-à-porter), créées entre 1970 et 2013. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/jean-paul-gaultier#sthash.6J2G5gFo.dpuf
    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Au cours des âges la rose était célébrée pour mille raisons différentes. Fleur aux significations contrastées et aux multiples facettes. La fleur des dieux à l'Antiquité, la fleur de Dieu au Christianisme.

     La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir

    Quand la rose s’entr’ouvre, heureuse d’être belle,  
    De son premier regard elle enchante autour d’elle
    Et le bosquet natal et les airs et le jour.
    Dès l’aube elle sourit. La brise avec amour
    Sur le buisson la berce, et sa jeune aile errante
    Se charge en la touchant d’une odeur enivrante ;
    Confiante, la fleur livre à tous son trésor.
    Pour la mieux respirer en passant on s’incline ;
    Nous sommes déjà loin, mais la senteur divine
    Se répand sur nos pas et nous parfume encor.

     

    Louise Ackermann, Contes et poésies (1863)

    La rose verte est synonyme  d'espoir, de joie et d'optimisme

     

     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique