• En 2014 ,  il y aura ...

    Des sourires, pour chasser la tristesse,
    De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
    De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
    Des gourmandises, pour croquer et déguster la vie,
    Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
    De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,
    Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
    Du courage, pour continuer à avancer !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Image du Blog estellerenaud.centerblog.net

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

     

    pourquoi ai-je un cerveau?

    il pleure
    il exige
    il demande s'il y a une chance.

    il ne veut pas s'entendre dire :

    "non"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'origine du monde :
    Attention

    Le diplomate turco-égyptien Khalil-Bey (1831-1879), figure flamboyante du Tout-Paris des années 1860 était le premier propriétaire de L'Origine du monde, et certainement son commanditaire... Il avait ressemblé une éphémère mais éblouissante collection dédiée à la célébration du corps féminin.

    En 1995 le célèbre tableau de Gustave Courbet fait son entrée au musée d'Orsay. "Courbet n'a cessé de revisiter le nu féminin, parfois dans une veine franchement libertine. Mais avec L'Origine du monde, il s'autorise une audace et une franchise qui donnent au tableau son pouvoir de fascination. La description quasi anatomique d'un sexe féminin n'est atténuée par aucun artifice historique ou littéraire. Grâce à la grande virtuosité de Courbet, au raffinement d'une gamme colorée ambrée, L'Origine du monde échappe cependant au statut d'image pornographique. La franchise et l'audace de ce nouveau langage n'excluent pas un lien avec la tradition : ainsi, la touche ample et sensuelle et l'utilisation de la couleur rappelle la peinture vénitienne, et Courbet lui-même se réclamait de Titien et Véronèse, de Corrège, et de la tradition d'une peinture charnelle et lyrique. L'Origine du monde, désormais présenté sans aucun cache, retrouve sa juste place dans l'histoire de la peinture moderne. Mais il ne cesse pourtant de poser d'une façon troublante la question du regard."

    Hier, je suis allée au musée d'Orsay pour voir l'exposition consacrée au "nu masculin". Confrontation des œuvres à travers les époques. La nudité et le nu : le corps dépouillé de vêtements, la gêne qu'il suscite par l'absence de pudeur. "Dans leur grande majorité des hommes, les artistes trouvent dans le nu masculin un "moi idéal", miroir magnifié et narcissique d'eux-mêmes. Jusqu'au milieu du XXe siècle, l'organe sexuel fait pourtant l'objet d'une certaine pudeur, qu'il soit atrophié ou bien dissimulé sous quelque draperie, lanière ou fourreau d'épée subtilement placés."

    C'est dans la dernière salle que je découvre un tableau dont j'ignorais l'existence... Il s'agit de "L'origine de la guerre" d' Orlan

    L'origine de la guerre :
    Attention

    Elle s'est inspirée du tableau L'Origine du Monde de Gustave Courbet , en présentant un gros plan du bas-ventre d'un homme, les jambes écartées, le sexe en érection.  Orlan détourne l’œuvre grâce aux moyens de la photo et des logiciels de retouche tout en reprenant exactement le même format, la même composition et la même tonalité colorée. Pour accentuer encore le détournement parodique elle replace le nouveau "tableau" dans un cadre baroque.

    Je me suis fait une réflexion suivante : dans le tableau de Courbet la femme est en position d'attente , "passive" ... chez Orlan l'homme est "en action"... Exprime-t-il le désir? Désir d'argent, du pouvoir...
    Face-à-face entre l'homme et la femme? La guerre des sexes?

    Un sujet à réflexion...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les gens ne s'aiment pas ...
    Les gros n'aiment pas les maigres
    Les gens ne s'aiment pas ...
    Les maigres n'aiment pas les gros
    Les gens ne s'aiment pas ...
    Les pauvres n'aiment pas les riches
    Les gens ne s'aiment pas ...
    Les riches n'aiment pas les pauvres
    Les gens ne s'aiment pas ...
    Les gros n'aiment pas les gros, les maigres n'aiment pas les maigres, les pauvres n'aiment pas les pauvres, les riches n'aiment pas les riches ...
    Les gens ne s'aiment pas ... ils sont les uns sur les autres

    Et ça toujours était comme cela, et ça ne changera pas ...
    Mais je ne le sais pas, l'avenir nous le dira

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique