• Lune de miel

    La vanité des hommes peut présumer plus facilement que leurs cœurs l'amour dont une femme est susceptible, car la vanité se flatte plus que le cœur ne devine; mais nous traitons bien cruellement ces ames concentrées, dont la chaleur ne se manifeste qu'en souffrant nos froideurs, dont l'amour ne se prouve que par leur fidélité, qui ressemblent à ce puits magique qui se remplissait toujours à mesure qu'on le vidait, mais sans jamais déborder. Le mérite des femmes ne brille jamais davantage qu'après la lune de miel, et il faut les épouser pour les aimer.

    Johann Paul Friedrich Richter dit Jean-Paul*

    « L'Âne Alpha Bête#4 - D comme DictatureHold-up le documentaire complet »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :