• Autrui

     

    Ce qui m'intéresse chez autrui, ce sont les rapports qu'il a avec lui-même. Comment se voit-il? Eprouve-t-il seulement sa présence? Que fait-il, lorsqu'il est seul? L'unique angoisse : penser à soi. Monstruosité de l'homme seul; l'homme seul, l'homme mortel.
    - Ceux qui croient que tout est donné. Ceux qui croient que tout se conquiert (et qui sont ceux-là à qui tout est donné).
    Samedi 20 août, La Boixière *

    [...] Nous finissons tôt ou tard par choisir notre naturel. Nous possédons à partir de ce moment-là une sorte d'opportunisme de pensée qui agrandit les perspectives et libère notre attention.
    Rien de plis dangereux, de plus inutile que de se fixer un repère intérieur, auquel on se compare, qui altère toutes les attitudes, les crispe, et empêche, en fin de compte, de jouir de soi. D'autant que l'on se réfugie trop facilement dans cette image dont le miroir nous rassure et nous immobilise. Les vexations, les réceptions viennent y chercher la plus fausse des consolations. La hantise de la ligne droite est corruptrice.
    Lundi 25 août, La Boixière 


    Journal - Jean-René Huguenin

    « I-Human - And Here's What's Happening to MeLe trou noir »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :